« In vivo » le montage de l’exposition est (presque) terminé!

Plus que quelques jours avant le dévoilement de mon exposition »In vivo »

Idée de vous en dévoiler un peu… sans rien vous dévoiler d’important, deux photos de la salle brouillées, comme pour masquer l’identité des « témoins ».

montage 1 montage 2

Je vous attend le 3 décembre au soir!

Description du projet

In vivo ou Examen ante morte des causes de la vie consiste en une série d’œuvres ayant chacune comme sujet une ou des parties du corps humain. À ces parties du corps, l’œuvre suggère une émotion particulière.

Les œuvres sont toutes réalisées à partir de photographies. Par un jeu de découpages et dassemblages, je crée des objets tridimensionnels, mobiles ou interactifs.

L’exposition compte une vingtaine d’œuvres ayant des formats autour de 60 cm (24 pouces) sur 90 cm (36 pouces) . Une œuvre centrale de grande dimension vient compléter le tout. Cette œuvre utilise l’anamorphose comme mode de représentation et crée, d’une certaine façon, le lien entre l’ensemble des œuvres exposées.

 

La démarche du projet

Le titre « In vivo » fait référence à lapproche scientifique des chercheurs. Cette approche préconise létude parcellaire pour en tirer des conclusions globales.

Je part du constat que l’art est réducteur, que des éléments sont magnifiés, sublimés et en même temps, d’autres complètement ignorés. Que l’idée du « cadre » est à la base de cette limitation et de cette sublimation d’un seul élément.

La recherche proposée se fait beaucoup sur la forme, sur le contenant. C’est un questionnement sur l’utilisation d’une forme d’art plutôt qu’une autre, sur le cloisonnement des disciplines artistiques dans l’histoire de l’art. Le fond, le contenu naît de ce questionnement et l’œuvre unique n’est qu’un prétexte pour nous amener à cette réflexion sur l’œuvre « globale ».

Lexercice se veut de donner limpression de recréer le tout par lensemble de ses parties. Le morcellement présenté avec la vingtaine dœuvres semble sunifier par la présentation dune œuvre en anamorphose le point de vue unique est clairement mis en évidence.